Tour de France Femmes 2023 : Lotte Kopecky s’impose en solitaire lors de l’étape inaugurale à Clermont-Ferrand

0 Shares
0
0
0
Lotte Kopecky s’impose lors de la première étape du Tour de France Femmes à Clermont-Ferrand, le 23 juillet 2023.

Le Tour de France Femmes 2023 connaît l’identité de la coureuse qui portera son premier maillot jaune. Vainqueure en solitaire à Clermont-Ferrand lors de la 1ʳᵉ étape, dimanche 23 juillet, Lotte Kopecky s’installe en tête du classement général à l’issue de la première journée de course. Pour s’imposer, la coureuse de l’équipe SD Worx a surpris ses adversaires en attaquant peu avant le sommet de la seule difficulté du jour, la côte de Durtol (1,7 kilomètre à 7,2 %, 3e catégorie) à 9 kilomètres de la ligne d’arrivée.

La Belge s’est imposée au bout des 123 kilomètres de course avec près d’une minute d’avance sur son équipière néerlandaise, Lorena Wiebes – porteuse du premier maillot jaune du Tour féminin en 2022 –, qui a réglé le sprint des poursuivantes. Parmi ces dernières se trouvaient les favorites Annemiek van Vleuten (Movistar) et Demi Vollering (SD Work), mais pas la Française Juliette Labous (DSM-Firmenich), qui a déjà perdu une quarantaine de secondes sur les deux Néerlandaises.

L’excitation du départ donné devant une foule dense sur la place de Jaude de Clermont-Ferrand a rapidement laissé place à la prudence. Les rares tentatives d’attaque en début de course – notamment par les Françaises Marie-Morgane Le Deunff (Arkea) et Typhaine Laurance (Lifeplus Wahoo) – n’ont pas perturbé le peloton.

La première non-Néerlandaise à porter le maillot jaune

Dans la dernière heure de course, la Polonaise Marta Lach (Ceratizit-WNT) a tenté de s’échapper, mais n’a jamais réussi à prendre plus de quarante-cinq secondes d’avance, rejointe à 35 kilomètres du but. Il a fallu attendre la côte de Durtol pour voir les meilleures émerger, la championne de Belgique plaçant son accélération décisive dans la deuxième partie de l’ascension.

Au départ de la 2ᵉ étape à Clermont-Ferrand lundi, c’est donc une coureuse belge qui revêtira le maillot jaune (ainsi que la tunique verte du classement par points et celle à pois de meilleure grimpeuse). L’an dernier, le classement général avait été dominé exclusivement par des Néerlandaises, Lorena Wiebes, Marianne Vos puis par la vainqueure du Tour : Annemiek van Vleuten. Lotte Lopecky tentera de conserver son bien lundi soir, à l’issue d’un parcours accidenté qui emmènera le peloton féminin jusqu’à Mauriac, dans le Cantal.

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like