Wout van Aert quitte le Tour de France pour assister à la naissance de son enfant

0 Shares
0
0
0
Wout van Aert au départ de la 5ᵉ étape du Tour de France à Laruns, le 5 juillet 2023.

Wout van Aert peut quitter le Tour de France le sentiment du travail bien fait. Au lendemain de deux étapes au cours desquelles son équipier Jonas Vingegaard a assommé son rival Tadej Pogacar, le coureur belge de la Jumbo-Visma a annoncé qu’il quittait l’édition 2023 de la Grande Boucle, à quatre étapes de la fin de la course. Une décision prise pour lui permettre d’assister à l’accouchement de son épouse, Sarah De Bie.

« Après discussion avec l’équipe, nous avons décidé que ma place est désormais à la maison », explique Wout van Aert dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux par la Jumbo-Visma. Avant le Tour, le champion de Belgique 2021 avait déjà précisé qu’il pourrait ne pas terminer l’épreuve pour être présent à la naissance de son second enfant. « J’ai commencé le Tour en espérant le terminer à Paris (…). Mais le docteur a annoncé que l’accouchement est imminent », précise le coureur belge.

Contrairement à l’édition 2022, au cours de laquelle il avait porté le maillot jaune pendant quatre jours, remporté trois étapes, le maillot vert et le prix du super combatif, Wout van Aert a été un peu moins en vue cette année. Il a tout de même pris part à de nombreuses échappées et aura terminé sept fois dans le top 10, terminant notamment deuxième à Saint-Sébastien lors de la 2ᵉ étape et à Saint-Gervais Mont-Blanc lors de la 15ᵉ étape.

« J’ai souvent eu les jambes pour gagner une étape, mais ce n’est pas arrivé [la victoire d’une étape]. (…) Je retiens du positif de ce Tour de France », assure tout de même le coureur de 28 ans. Le Belge a surtout joué le rôle d’équipier de luxe auprès de son leader, Jonas Vingegaard. Il n’est d’ailleurs pas anodin de le voir quitter le Tour de France alors que le Danois a réussi à reléguer Tadej Pogacar à plus de sept minutes au classement général, lors de la 17ᵉ étape, mercredi.

La Jumbo-Visma va donc terminer le Tour de France avec sept coureurs, contre huit au départ le 1er juillet. « Ils vont obtenir de bons résultats d’ici à la fin du Tour. Tout va bien se passer », veut croire Wout van Aert. Sauf coup de théâtre lors de la dernière étape de montagne, samedi entre Belfort et le Markstein, ou abandon sur chute de Jonas Vingegaard, le Tour de France 2023 semble en effet promis au coureur danois et à l’équipe Jumbo-Visma.

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like