« Main invisible du marché », croissance… dernières croyances de l’Occident ?

0 Shares
0
0
0

Des chercheurs considèrent le libéralisme comme une forme de pensée théologique. Le marché y fait figure de dieu digne de foi et tout puissant, avec ses prophètes et ses commandements.
source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like