Colère des agriculteurs : le point sur les blocages, « siège » de Paris envisagé, Gabriel Attal en déplacement : ce qu’il faut retenir du samedi 27 janvier

0 Shares
0
0
0

Le déblocage de l’Autoroute A64 en Haute-Garonne est en cours

Le déblocage de l’Autoroute A64 au niveau de Carbonne dans le département de la Haute-Garonne, premier barrage d’agriculteurs à avoir été installé il y a dix jours, est en cours, a affirmé à l’Agence France-Presse Joël Tournier, l’un des porte-parole des manifestants sur place. « C’est quasi nettoyé, quasi fini et dégagé, ce sera fait aux alentours de midi, midi et demi. »

« On attend que les services de l’Etat lavent la route [et] aussi une entreprise privée qu’on a fait venir pour nettoyer », a poursuivi M. Tournier, éleveur céréalier, ajoutant qu’il fallait « balayer, dégraisser pour que ce soit nickel ».

« On a été entendu, on a eu quelques réponses, tout ne sera pas parfait de suite, on ne va pas changer l’agriculture française en cinq minutes sous un pont d’autoroute, mais il me semble qu’on a été vraiment, vraiment entendus », a estimé cet agriculteur mobilisé avec d’autres depuis dix jours sur ce barrage situé à environ 40 kilomètres au sud-ouest de Toulouse. « On a au moins relancé le débat de l’agriculture en France », a-t-il ajouté.

L’éleveur Jérôme Bayle, à l’origine du mouvement à Carbonne, avait déclaré plus tôt au micro de BFM-TV, « nous, on a plus que ce que l’on voulait au début, donc oui, on lève le blocage », alors que plusieurs syndicats appellent à la poursuite de la mobilisation. Ils estiment que la réponse du gouvernement est insuffisante tandis que les agriculteurs mobilisés sur l’A64 sont satisfaits.

« Nous, ici, quand on a lancé le mouvement, personne ne nous a suivis, aucun syndicat, on est rentrés sur l’autoroute sans autorisation (…), on est partis sur trois revendications, on a eu [des réponses] sur le GNR [le gazole non routier] on a eu mieux (…) sur l’irrigation, on a des garanties (…) sur la MHE [maladie hémorragique épizootique] maintenant, on a 90 % d’indemnisation », a énuméré Jérôme Bayle.

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like