Canada : quatre personnes, dont deux enfants, portées disparues dans des inondations en Nouvelle-Ecosse

0 Shares
0
0
0
Un bâtiment renversé par les inondations dans la région d’Halifax, dans l’Est canadien, le 22 juillet 2023.

Des rues et des maisons inondées, voire déplacées par les flots, des routes coupées… Les pluies torrentielles qui ont touché la Nouvelle-Ecosse, au Canada, depuis vendredi 21 juillet au soir, ont causé des dégâts considérables. Quatre personnes, dont deux enfants, étaient portées disparues samedi dans cette province de l’Est canadien, a annoncé la police.

Les deux enfants voyageaient dans un véhicule qui a été submergé et duquel trois autres occupants ont réussi à s’échapper, selon une porte-parole de la gendarmerie royale du Canada (GRC). Des recherches étaient en cours pour les retrouver.

Deux autres personnes sont portées manquantes dans des circonstances similaires, a ajouté la porte-parole. Deux des passagers de ce second véhicule ont pu être sauvés. La Nouvelle-Ecosse avait déjà été durement frappée, à la fin de mai, par de violents incendies qui ont aussi ravagé les forêts de plusieurs autres provinces canadiennes.

Le premier ministre de la province, Tim Houston, a souligné, lors d’un point de presse, que la Nouvelle Ecosse avait reçu en moins de vingt-quatre heures quelque 250 millimètres de pluie, soit l’équivalent de trois mois de précipitations. M. Houston a déclaré l’état d’urgence dans plusieurs régions de la province et appelé les habitants à ne pas se joindre aux recherches pour retrouver les disparus, car les « conditions demeurent dangereuses ». Il a estimé qu’il faudrait attendre plusieurs jours pour que l’eau se retire.

Inondations à Halifax en Nouvelle-Ecosse au Canada, le 22 juillet 2023.

Des avenues transformées en torrents

Les images de la télévision et des réseaux sociaux montraient de nombreuses voitures abandonnées, des routes, des avenues transformées en torrents et parfois en véritables rivières.

Les habitants de la région de Windsor, à une soixantaine de kilomètres au nord-ouest d’Halifax, la capitale de la province, avaient reçu dans la nuit de vendredi à samedi un ordre d’évacuation en raison des risques de rupture du barrage. Des vannes de l’ouvrage ont pu être ouvertes dans la matinée de samedi pour faire diminuer la pression. La situation étant « sous contrôle », selon le maire de Windsor, Abraham Zebian, l’ordre d’évacuation a été annulé.

Une voiture abandonnée sur le parking d’un centre commercial de la ville d’Halifax, en Nouvelle-Ecosse, dans l’est du Canada, le 22 juillet 2023.

Dans une mise à jour en milieu d’après-midi, les services météorologiques d’Environnement Canada ont annoncé que des pluies importantes étaient encore attendues jusqu’à la fin de la journée dans l’est de la province, notamment dans la région du Cap-Breton.

Environnement Canada note que la pluie « de nature tropicale a eu d’importantes répercussions dans certaines parties de la province » et que l’on avait signalé des précipitations « de 25 millimètres à l’heure dans certaines zones touchées par des pluies torrentielles ».

Les habitants de la province ont été invités à rester chez eux, de nombreuses routes étant impraticables. Quelque 70 000 clients du fournisseur d’électricité Nova Scotia Power étaient sans courant en début de matinée samedi, mais leur nombre était tombé à 6 000 dans l’après-midi.

Le Monde avec AFP

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like