Traite des êtres humains : 219 personnes arrêtées dans 39 pays, selon Interpol

0 Shares
0
0
0

Dans le cadre d’une vaste opération contre la traite des êtres humains, menée conjointement dans 39 pays, 219 personnes ont été arrêtées, a annoncé lundi 24 juin Interpol. Lors du coup de filet, baptisé « Global Chain », 1 374 victimes potentielles ont été identifiées, dont 153 enfants, précise dans un communiqué l’organisation internationale de police basée à Lyon.

Menée du 3 au 9 juin, l’opération était dirigée par l’Autriche et coordonnée par la Roumanie, Europol, Frontex et Interpol. Elle a notamment permis aux autorités hongroises d’arrêter un couple soupçonné d’avoir « exploité sexuellement six de ses enfants et de les avoir forcés à mendier dans les rues ».

« Coopération internationale cruciale »

Au Laos, les autorités vietnamiennes ont arrêté un suspect qui avait attiré 14 Vietnamiens en leur promettant des emplois bien rémunérés, avant de les forcer à créer des comptes en ligne frauduleux à des fins d’escroquerie financière. Les documents des victimes étaient confisqués et elles étaient forcées à travailler douze à quatorze heures par jour.

Interpol précise que 276 nouvelles enquêtes ont été lancées à la suite de cette opération, et 362 suspects identifiés. « Il est extrêmement difficile de détecter ces crimes en raison de l’absence fréquente de témoignages, ce qui fait qu’un grand nombre de cas ne sont pas signalés », a déclaré Lars Gerdes, directeur exécutif adjoint chargé des opérations à Frontex, cité dans le communiqué. « C’est pourquoi notre coopération internationale est si cruciale », a-t-il ajouté.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like