En direct, guerre Israël-Hamas : l’autorisation de laisser entrer deux camions de carburant par jour dans Gaza divise le cabinet de guerre israélien

0 Shares
0
0
0
  • Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a déclaré jeudi que les efforts de l’armée israélienne pour faire « un nombre minimal de victimes civiles » à Gaza n’étaient « pas couronnés de succès ». « Nous faisons tout notre possible pour mettre les civils hors de danger, alors que les combattants du Hamas font tout pour les mettre en danger », a-t-il dit lors d’un entretien sur la chaîne américaine CBS News.
  • Selon M. Nétanyahou, il y avait de « fortes indications » selon lesquelles des otages du Hamas étaient retenus dans l’hôpital Al-Shifa de la ville de Gaza. C’est l’une des raisons qui ont poussé l’armée israélienne à faire le siège de l’établissement depuis mercredi, a-t-il affirmé sur CBS News, ajoutant : « Si [des otages] y étaient, ils ont été déplacés. »
  • Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a appelé jeudi Israël à prendre des mesures « urgentes » pour mettre fin aux violences contre les Palestiniens en Cisjordanie. Dans ce territoire occupé depuis 1967 par Israël, plus de 190 Palestiniens ont été tués par des colons et des soldats israéliens depuis l’attaque du Hamas du 7 octobre, selon le ministère de la santé palestinien. Au cours de la nuit de jeudi à vendredi, une équipe de l’Agence France-Presse a fait état d’une importante opération israélienne dans le camp de Jénine, bastion de mouvements armés palestiniens.
  • Des frappes aériennes israéliennes ont entraîné tôt vendredi des « dégâts matériels » près de Damas, a rapporté l’agence de presse officielle syrienne SANA. La défense aérienne syrienne a intercepté plusieurs de ces missiles israéliens.
  • « Nous sommes près de détruire le système militaire qui existait dans le nord de la bande de Gaza. Nous allons achever cela », a dit le chef d’état-major israélien, le général Herzi Halevi jeudi, six semaines après le début de l’offensive lancée dans l’enclave palestinienne.
  • L’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) n’assurera pas vendredi d’opérations transfrontalières d’aide humanitaire, a-t-elle annoncé jeudi soir, en conséquence de la coupure totale des communications à Gaza.
  • Le ministère de la santé dans la bande de Gaza, administré par le Hamas, a affirmé que l’armée israélienne avait frappé plusieurs services, notamment ceux de radiologie, des grands brûlés et des dialyses, d’Al-Shifa. Les opérations israéliennes s’y sont poursuivies jeudi. Le Croissant-Rouge palestinien a aussi rapporté une « violente attaque » israélienne et le siège de l’hôpital Al-Ahli, dans la ville de Gaza, l’établissement devenant « un simple poste de secours », selon un de ses chirurgiens. Par ailleurs, l’hôpital indonésien, dans le nord de l’enclave, a cessé de fonctionner, selon son directeur.
  • Le cabinet de guerre israélien a autorisé l’entrée quotidienne de deux camions-citernes de carburant dans la bande de Gaza, afin de « se conformer à la demande des Etats-Unis », ont annoncé vendredi des responsables israéliens. M. Nétanyahou avait affirmé à plusieurs reprises qu’il n’autoriserait pas l’entrée de carburant dans l’enclave. Il accuse le Hamas d’avoir détourné le carburant pour ses besoins militaires.
  • Le Programme alimentaire mondial des Nations unies a alerté sur le « risque immédiat de famine » dans la bande de Gaza, où nourriture et eau sont « quasi inexistantes ».
  • Le ministre des armées français, Sébastien Lecornu, a déclaré avoir de « l’espérance » concernant le sort des otages français retenus par le Hamas, après avoir fait le point jeudi au Qatar, un des médiateurs dans la crise des otages.
  • Le gouvernement du Hamas a annoncé vendredi soir que 12 000 Palestiniens, dont 5 000 enfants, avaient été tués dans les bombardements israéliens sur la bande de Gaza depuis le début de la guerre le 7 octobre.

Retrouvez notre précédent direct en cliquant sur ce lien.

Lire tous nos articles sur la guerre entre Israël et le Hamas

Reportage. En Israël, l’essor des milices municipales

Les faits. En Suisse, Emmanuel Macron tente de s’expliquer sur ses positions dans ce conflit entre Israël et le Hamas

Les faits. L’escalade se poursuit à la frontière entre le Liban et Israël

Les faits. Le Conseil de sécurité de l’ONU appelle à des pauses et à des corridors humanitaires à Gaza

Podcast. Liban : le Hezbollah va-t-il entrer en guerre contre Israël ?

Les faits. A Gaza, récit de la prise de l’hôpital Al-Shifa par l’armée israélienne

Enquête. Tir d’obus à l’hôpital Al-Shifa à Gaza : les images pointent la responsabilité des Israéliens

Cartes. De l’attaque du Hamas du 7 octobre à l’encerclement de la ville par l’armée israélienne

Tribune. Karim Khan, procureur de la CPI, sur la guerre Israël-Hamas : « Au milieu de la violence, au milieu de la fureur, des règles d’humanité s’appliquent qui ne peuvent être transgressées »

Les faits. Aux Etats-Unis, la ligne pro-israélienne de Biden est contestée au sein même de l’Etat fédéral

Reportage. La guerre entre Israël et le Hamas fragmente le Fatah palestinien

Les faits. Le banquet fantôme de Tel-Aviv, symbole de la douloureuse attente des familles des otages du Hamas


source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like