Après la rencontre entre Joe Biden et Xi Jinping, la Maison Blanche évoque des discussions « franches et constructives »

0 Shares
0
0
0
Les délégations présidentielles des Etats-Unis et de la République populaire de Chine, à Woodside (Californie), le 15 novembre 2023.

Le président américain, Joe Biden, et son homologue chinois, Xi Jinping, se sont réunis en Californie, mercredi 15 novembre, pour la première fois en un an avec l’objectif d’apaiser les tensions entre les deux superpuissances mondiales sur différentes questions, comme les conflits armés, l’intelligence artificielle et le narcotrafic.

Joe Biden a accueilli Xi Jinping au domaine de Filoli, situé à près d’une cinquantaine de kilomètres au sud de San Francisco, dans la ville cossue de Woodside, où se tient un sommet du Forum de coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC).

En entame de leur réunion, le président américain a déclaré que les Etats-Unis et la Chine devaient s’assurer que la concurrence entre les deux capitales ne « vire pas au conflit » et gérer leur relation bilatérale de manière « responsable », estimant que des questions comme celles portant sur le changement climatique et l’intelligence artificielle demandaient leur attention commune.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Sommet très attendu entre Joe Biden et Xi Jinping aux Etats-Unis

S’exprimant via le réseau social X après cette première session de discussions et avant un déjeuner avec son homologue chinois, Joe Biden a également déclaré qu’il était vital que les deux dirigeants s’entendent. « Il y a des défis mondiaux qui demandent notre leadership conjoint. Et aujourd’hui, nous avons effectué de vrais progrès », a-t-il écrit.

La Maison blanche a rapporté dans un communiqué que les deux présidents ont eu des échanges « francs et constructifs » sur un éventail de questions bilatérales et mondiales.

Xi Jinping a rappelé à Joe Biden, en entame de leur rencontre de mercredi, que beaucoup de choses s’étaient produites depuis leur précédent sommet, en 2022, à Bali. « Le monde est sorti de la pandémie de Covid-19 mais il reste encore sous son impact considérable. L’économie mondiale se relève mais sa dynamique demeure lente », a dit le président chinois.

« Se tourner le dos n’est pas une option »

Décrivant les relations sino-américaines comme « les relations bilatérales les plus importantes au monde », Xi Jinping a déclaré qu’il appartenait à Joe Biden et à lui-même de « prendre d’importantes responsabilités pour les deux peuples, pour le monde et pour l’histoire ». « Pour deux grands pays comme la Chine et les Etats-Unis, se tourner mutuellement le dos n’est pas une option », a estimé le président chinois, ajoutant qu’il était « irréaliste » pour un camp de chercher à « remodeler » l’autre, soulignant les lourdes conséquences d’une confrontation pour les deux pays.

Les tensions entre Washington et Pékin se sont amplifiées en début d’année quand les Etats-Unis ont abattu au-dessus de leur territoire un présumé ballon espion chinois, un incident regretté par la Chine qui a rejeté les accusations américaines.

Le Monde Application

La Matinale du Monde

Chaque matin, retrouvez notre sélection de 20 articles à ne pas manquer

Télécharger l’application

Xi Jinping a averti, mercredi, que les sanctions prises par les Etats-Unis contre les entreprises chinoises nuisaient aux « intérêts légitimes » de Pékin, ont par ailleurs rapporté les médias d’Etat de la République populaire. « Les actions américaines contre la Chine concernant le contrôle des exportations (…) [et] des investissements et les sanctions unilatérales nuisent gravement aux intérêts légitimes de la Chine », a ainsi déclaré M. Xi à M. Biden lors de leur entrevue, a rapporté l’agence de presse nationale Chine nouvelle.

Des réunions à haut niveau ministériel ont été organisées ces derniers mois avec l’objectif d’éviter une escalade des tensions entre les deux pays. Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a notamment effectué une visite en Chine en juin.

Joe Biden, en campagne pour un second mandat, et Xi Jinping, confronté à une situation économique et sociale dégradée dans son pays, ont, au fond, intérêt à ce que leur rivalité reste sous contrôle au fil d’une année 2024 potentiellement tumultueuse, avec une élection présidentielle aux Etats-Unis mais aussi à Taïwan. Le statut de l’île, dont Pékin revendique la souveraineté et à laquelle Washington fournit une conséquente assistance militaire, reste un sujet de friction central.

Communications et fentanyl

Le président chinois Xi Jinping a exhorté son homologue américain Joe Biden durant leur rencontre à « cesser d’armer Taïwan », soulignant par ailleurs qu’une réunification de la Chine avec l’île était « inévitable », a indiqué jeudi Pékin. « Les Etats-Unis se doivent de traduire leur position contre l’indépendance de Taïwan en actions concrètes, cesser d’armer Taïwan et soutenir la réunification pacifique de la Chine. La réunification de la Chine sera réalisée, elle est inévitable », a indiqué M. Xi à M. Biden, selon un compte-rendu transmis par le ministère chinois des Affaires étrangères.

Washington demande aussi à la Chine, alliée de l’Iran et de la Russie, de ne pas envenimer les grandes crises internationales en cours : le conflit entre Israël et le Hamas palestinien ainsi que la guerre en Ukraine.

Les deux dirigeants se sont par ailleurs mis d’accord pour reprendre les communications militaires de haut niveau, a rapporté un média d’Etat de Pékin jeudi. « Le président chinois Xi Jinping et le président des Etats-Unis Joe Biden se sont mis d’accord, mercredi, pour reprendre les communications militaires de haut niveau sur la base de l’égalité et du respect », a écrit l’agence de presse Chine nouvelle.

Xi Jinping a également accepté de prendre des mesures « conséquentes » contre le trafic de fentanyl. Ce puissant opiacé de synthèse, qui est produit avec des composés chimiques venus notamment de Chine cause des dizaines de milliers d’overdoses chaque année aux Etats-Unis.

Le Monde avec Reuters

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like