En direct, guerre Israël-Hamas : le carburant arrivé mercredi dans la bande de Gaza n’est « pas du tout suffisant », selon l’ONU

0 Shares
0
0
0

Image de couverture : Des militaires israéliens dans l’enceinte de l’hôpital Al-Shifa de Gaza, le 15 novembre 2023. IDF / via REUTERS

  • L’armée israélienne a dit avoir trouvé mercredi 15 novembre « des munitions, des armes et des équipements militaires » appartenant au Hamas dans l’hôpital Al-Shifa de Gaza où elle est intervenue militairement le jour même. « Nous avons la preuve que l’hôpital servait à des fins militaires et terroristes contrairement aux lois internationales », a déclaré à la presse le porte-parole de l’armée Daniel Hagari. De son côté, le ministère de santé de la bande de Gaza, administré par le Hamas, a affirmé que l’armée israélienne « n’a[vait] trouvé ni armes ni équipement » militaire à l’hôpital, précisant « ne pas autoriser » la présence d’armes dans ses établissements.
  • Des correspondants de l’Agence France-Presse (AFP) et de l’agence de presse palestinienne WAFA ont affirmé, en fin de journée, que les soldats et les chars israéliens s’étaient retirés d’Al-Shifa. Selon eux, les forces israéliennes se sont repositionnées autour de l’immense complexe hospitalier, qu’Israël accuse le Hamas d’utiliser comme base militaire. Selon l’ONU, environ 2 300 personnes, dont des patients, des soignants et des déplacés, se trouvent encore dans le plus grand hôpital de la bande de Gaza.
  • Le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires de l’ONU, Martin Griffith, a annoncé qu’Israël avait décidé de ne pas limiter le nombre de camions autorisés à entrer dans la bande de Gaza. Les Nations unies disposent d’environ 460 camions en attente à El-Arich, la ville égyptienne la plus proche du point de passage de Rafah vers la bande de Gaza. M. Griffith a aussi demandé que l’aide humanitaire puisse être acheminée sans interruption à Gaza, y compris par les points de passage avec Israël, dont celui de Kerem Shalom, dans le Sud, qui voyait passer plus de 60 % des camions pénétrant dans l’enclave avant le conflit.
  • Les Nations unies ont confirmé une première livraison de carburant dans la bande de Gaza. Un peu plus 23 000 litres d’essence ont été livrés « mais leur utilisation a été restreinte par les autorités israéliennes, [et servira] seulement pour le transport de l’aide » humanitaire, a déploré le patron de l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) à Gaza, Thomas White. Ce carburant n’est « pas du tout suffisant ». Selon M. White, cela équivaut à « la moitié d’un camion-citerne » et ne représente « que 9 % » des besoins quotidiens de l’agence pour « maintenir [ses] activités sauvant des vies ». « Avoir du carburant uniquement pour les camions ne sauvera pas davantage de vies », a quant à lui estimé le patron de l’Unrwa, Philippe Lazzarini, car « d’ici la fin de la journée, environ 70 % de la population de Gaza n’aura pas accès à l’eau potable ».
  • Selon le gouvernement du Hamas, mercredi, environ 11 500 Palestiniens, dont 4 710 enfants, ont été tués dans les bombardements israéliens sur la bande de Gaza depuis le début de la guerre le 7 octobre. En outre, 29 800 personnes ont été blessées.

Retrouvez notre précédent direct en cliquant sur ce lien.

Lire tous nos articles sur la guerre entre Israël et le Hamas

Reportage. La guerre entre Israël et le Hamas fragmente le Fatah palestinien

Actu. En Cisjordanie, la recrudescence des violences contre les Palestiniens

Les faits. Le banquet fantôme de Tel-Aviv, symbole de la douloureuse attente des familles des otages du Hamas

Reportage. La Cisjordanie, le chaudron qui menace d’exploser

Tribune. « En Israël, nous comprenons maintenant l’ampleur des atrocités qui guettent à notre porte, et nous ne pouvons pas détourner les yeux »

Les faits. Les Etats arabes et musulmans à l’unisson pour demander un cessez-le-feu à Gaza

Reportage. Au Liban, les Palestiniens solidaires du Hamas

Reportage. A Gaza, avec l’armée israélienne : « Chercher les tunnels du Hamas, et les détruire »

Vérification. Photojournalistes « embarqués » avec le Hamas le 7 octobre : des accusations israéliennes, lourdes mais non étayées

Tribune. « Si le Hamas et l’EI partagent cette brutalité extrême des modes d’action, la manière dont ils la médiatisent comporte des différences »

Décryptage. La guerre à Gaza offre aux houthistes yéménites l’occasion de peser sur toute la région

Tribune. « Comment résoudre les drames hérités du XXᵉ siècle pour qu’ils ne nous empêchent pas de répondre à ceux du XXIᵉ ? »

Analyse. L’épineuse réflexion sur l’avenir de Gaza

Editorial. Refuser la banalisation de l’antisémitisme

Reportage. En Israël, les psys au chevet d’une population traumatisée

Récit. Retour sur l’attaque du Hamas en Israël, un 7 octobre en enfer

Décryptage. Le bilan des morts dans la bande de Gaza, une controverse très politique

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like