Après une importante cyberattaque, l’Australie rouvre ses principaux ports

0 Shares
0
0
0

Les principaux ports australiens, qui représentent 40 % du volume de fret du pays, ont repris leurs activités, a annoncé lundi 13 novembre le plus grand opérateur portuaire, DP World, victime d’une cyberattaque. DP World avait coupé les accès Internet à la suite d’une attaque informatique survenue vendredi, empêchant les camions de décharger ou de charger des marchandises dans les ports de Sydney, Melbourne, Brisbane et Fremantle.

« DP World Australia a le plaisir d’annoncer que les opérations ont repris dans les ports gérés [par la compagnie] en Australie », a affirmé la société dans un communiqué. Les principaux systèmes ont été testés avec succès dans la nuit de dimanche à lundi. Quelque 5 000 conteneurs sortiront des quatre terminaux au cours de la journée, un chiffre proche du trafic quotidien habituel, a-t-elle estimé.

Les compagnies de transport maritime ont affirmé que les opérations dans les ports avaient repris lentement tôt dans la matinée, la priorité étant de faire sortir les conteneurs des terminaux.

L’origine de cette cyberattaque inconnue

L’enquête et les efforts pour protéger les systèmes pourraient cependant entraîner « quelques perturbations nécessaires et temporaires » des services portuaires au cours des prochains jours, a déclaré l’entreprise. DP World a précisé que son enquête et ses travaux de remise en état devraient probablement durer « un certain temps ».

Selon Alastair MacGibbon, conseiller en cyberattaque au sein de DP World, il y a eu « une activité non autorisée dans le système ». Les données ont été dérobées par « quelqu’un de malveillant ou de non autorisé », a-t-il expliiqué à la chaîne de télévision Nine Network, sans préciser la nature des données volées. Le coordinateur australien responsable de la cybersécurité, Darren Goldie, a affirmé lundi que l’origine de cette cyberattaque n’était pas connue.

Medibank, le plus grand prestataire d’assurance médicale privé d’Australie, avait annoncé en novembre 2022 que les données de 9,7 millions de clients actuels et anciens avaient été piratées. Il y a un peu plus d’un an, plus de 9 millions de clients d’Optus, l’un des plus grands fournisseurs de télécommunications d’Australie, se sont fait voler leurs données personnelles lors d’une cyberattaque. Ces deux incidents figurent parmi les plus importantes violations de données de l’histoire de l’Australie.

Le Monde avec AFP

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like