Guerre Israël-Hamas : « La communauté internationale doit dépasser le paradigme défaillant de la gestion de conflits et le remplacer par un processus diplomatique audacieux »

0 Shares
0
0
0

Le président Macron a été, de manière très pertinente, l’un des derniers dirigeants du monde à se rendre en Israël-Palestine au cours de la crise actuelle. Dans un premier temps, il s’est joint à toutes les autres voix pour affirmer le soutien résolu de la France à Israël à la suite de l’attaque brutale, inhumaine et indéfendable du Hamas.

Il a aussi fait écho à l’appel de plus en plus pressant en faveur d’une aide humanitaire et d’une aide à la reconstruction. Mais il a ensuite exprimé une vérité que peu d’autres dirigeants en visite ont osé dire aussi clairement que lui. Dans le sillage immédiat du massacre du 7 octobre, cela aurait été tout simplement inaudible.

Mais la seule véritable issue à ce cauchemar est un processus diplomatique fondé sur la résolution de conflits, et non sur la gestion ou l’atténuation de ses conséquences – des idées qui ont désormais fait leur temps et se sont soldées par un échec retentissant. Emmanuel Macron a en outre énoncé [mardi 24 octobre] une vérité qui doit être au cœur de ce processus : « Une vie palestinienne vaut une vie française, qui vaut une vie israélienne. »

Vivian Silver parmi les disparus

Cette idée maîtresse, à l’heure actuelle, manque cruellement dans la région, marquée par une déshumanisation sans limite de l’autre et un nombre alarmant de victimes. Cette notion a également été la grande absente des précédents cycles de diplomatie. Au cours des trente dernières années, la confiance entre Israéliens et Palestiniens s’est gravement érodée, rendant les compromis impossibles et le travail des extrémistes très facile.

Pourtant, cet idéal constitue la valeur première sur laquelle se fonde le travail courageux et visionnaire de l’Alliance pour la paix au Proche-Orient (Alliance for Middle East Peace, Allmep), un réseau regroupant plus de cent soixante organisations non gouvernementales israélo-palestiniennes dévouées à l’égalité mutuelle, à la sécurité et à la paix.

La terrible tragédie de ces dernières semaines a touché nos membres de manière personnelle. Parmi les disparus figure Vivian Silver, 74 ans, sans doute retenue en otage par le Hamas. Elle a consacré sa vie à la paix et à l’égalité entre Israéliens et Palestiniens. Vivian a joué un rôle essentiel dans le développement d’Allmep et a été cofondatrice d’initiatives telles que Women Wage Peace, un mouvement de femmes qui demande le retour à la table des négociations.

A maintes reprises, Vivian s’est portée volontaire au sein de Road to Recovery, pour conduire des Palestiniens de Gaza en Israël afin qu’ils reçoivent des soins médicaux urgents. Notre communauté s’est rapidement mobilisée pour demander sa libération, ainsi que celle de tous les otages, en organisant des veillées quotidiennes à leur intention.

Il vous reste 60% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like