Afghanistan : l’organisation Etat islamique revendique un attentat qui a fait quatre morts dans un centre commercial de Kaboul

0 Shares
0
0
0
Des vendeurs de chaussures travaillent à l’extérieur de leur boutique carbonisée, le 27 octobre 2023, au lendemain de l’explosion qui a eu lieu dans le quartier de Dasht-e-Barchi à Kaboul.

L’organisation djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué, vendredi 27 octobre au soir, un attentat à la bombe mortel, dans un centre commercial de la capitale afghane, Kaboul. L’explosion s’est produite à Dasht-e-Barchi, un quartier majoritairement peuplé par la communauté chiite hazara, selon le porte-parole de la police de Kaboul, Khalid Zadran, qui a fait état d’un bilan de quatre morts et sept blessés. Une enquête est en cours, a-t-il ajouté.

« Des combattants de l’EI ont réussi à introduire un colis piégé dans une salle où des chiites se rassemblent », a déclaré l’organisation sunnite dans un communiqué. L’explosion a ravagé un club de sport situé plusieurs étages plus haut dans le centre commercial, soufflant toutes les cloisons de l’espace, brisant les vitres et causant des dégâts dans tout le pâté de maisons.

Un employé du club, qui organise des entraînements de sports de combat, a précisé à l’Agence France-Presse que l’explosion s’était produite à la fin d’une séance de boxe très fréquentée, à laquelle assistent habituellement une trentaine de personnes.

« L’explosion a été extraordinairement forte. Les murs sont tombés, les portes métalliques, les vitres et les fenêtres ont été brisées », a dit Sultan Ali Amiri, 26 ans, qui n’était pas dans le club au moment de l’explosion.

Lire la tribune : Article réservé à nos abonnés Afghanistan : « Les Hazara sont de nouveau en grand danger de génocide »

Tensions avec le Pakistan

La communauté chiite hazara d’Afghanistan fait régulièrement l’objet d’attaques dans ce pays majoritairement musulman sunnite. Les Hazara sont persécutés depuis des décennies, pris pour cible par les talibans lors de leur insurrection contre l’ancien gouvernement soutenu par les Etats-Unis, ainsi que par l’EI.

Les autorités talibanes afghanes assurent maîtriser la sécurité dans le pays, mais des dizaines d’attentats visant des civils ont été perpétrés ces deux dernières années. La plupart ont été revendiquées par l’EI-K, la section locale du groupe Etat islamique.

Des centaines de personnes ont été tuées ou blessées dans ces attaques, visant principalement les minorités religieuses chiite, soufie et sikh, les étrangers ou les intérêts étrangers, et les talibans eux-mêmes.

La présence de combattants de l’EI en Afghanistan suscite également des tensions avec le Pakistan voisin, qui affirme que ces djihadistes traversent la frontière pour frapper des cibles sur son territoire.

Le Monde avec AFP

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like