En mer du Nord, un mort et quatre marins portés disparus après la collision entre deux cargos

0 Shares
0
0
0

Une importante opération de secours est en cours, mardi, au large des côtes allemandes pour retrouver quatre marins portés disparus à la suite d’une collision entre deux cargos, dont l’un a coulé. La collision s’est produite en mer du Nord, vers 5 heures du matin, à 22 kilomètres au sud-ouest de l’île allemande de Helgoland. La collision a fait un mort parmi les membres de l’équipage du bateau qui a coulé, selon le dernier bilan provisoire des services de secours allemands.

« A bord du bateau qui a coulé se trouvaient sept personnes. (…) Quatre sont toujours portées disparus, deux ont été sauvées et une a été retrouvée morte », a déclaré le porte-parole des secours maritimes allemands Christian Stipeldey, lors d’une conférence de presse. Plus tôt dans la matinée, le ministre des transports allemand, Volker Wissing, a déclaré dans un communiqué que « ses pensées allaient à l’équipage, leurs familles et les équipes de secours ».

Les autorités maritimes disent « présumer » que le plus petit des deux navires, le Verity, long de 91 mètres et large de 14 mètres, a coulé. Ce navire battant pavillon britannique venait de Brême (Allemagne) et se rendait à Immingham (Grande-Bretagne). Le second cargo, Polesie, long de 190 mètres et large de 29 mètres, battant pavillon des Bahamas, venait du port allemand de Hambourg et se dirigeait vers La Corogne, en Espagne.

Du personnel médical amené sur la zone

Il n’a pas été précisé pour le moment quelles marchandises transportaient les deux cargos. Les causes de la collision n’ont pas non plus été évoquées. Plusieurs navires de sauvetage sont actuellement à la recherche des naufragés, ainsi qu’un hélicoptère de l’armée. Du personnel médical a été amené sur la zone. Polesie, avec vingt-deux personnes à bord, est à flot, précise le communiqué.

Le navire de croisière Iona, qui appartient à la société P&O Cruises, basée en Grande-Bretagne, se trouve également dans la zone maritime et apporte son soutien aux recherches. « A bord du Iona, des personnes peuvent également être prises en charge médicalement », ajoutent les secours.

La zone maritime de l’accident est balayée par des vents qui soufflent à une vitesse de 6 sur l’échelle de Beaufort, dans une mer avec des vagues hautes 3 mètres.

Le Polesie est répertorié parmi la flotte de bateaux de l’armateur polonais Polsteam, selon le site Internet de l’entreprise.

La mer du Nord a été le théâtre, à la fin de juillet, d’un important accident maritime, au large des Pays-Bas : un cargo avait pris feu avec des centaines de voitures électriques à bord, et l’incendie avait fait rage plusieurs jours.

Le bateau avait finalement été remorqué vers un port hollandais, les secours évitant une catastrophe écologique à proximité de la mer des Wadden, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, entre autres pour la richesse de sa faune et de sa flore.

Le Monde avec AFP

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like