Chine : Li Shangfu officiellement écarté du gouvernement, les ministres des sciences et de la finance remplacés

0 Shares
0
0
0
 Li Shangfu prêtant serment à Pékin, le 12 mars 2023.

Nommé il y a sept mois à ce poste, le ministre de la défense chinois, Li Shangfu, a été « démis » de ses fonctions, a annoncé la télévision d’Etat CCTV, mardi 24 octobre, qui cite laconiquement une décision du comité permanent de l’Assemblée nationale populaire. La chaîne n’a donné aucune raison à ce limogeage et n’a avancé aucun nom pour son successeur.

La dernière apparition publique du ministre remonte au 29 août. Avant cela, Li Shangfu s’était rendu quelques semaines plus tôt, à la mi-août, en Russie et en Biélorussie. Au début du mois de septembre, l’ambassadeur américain au Japon, Rahm Emanuel, avait déclaré sur les réseaux sociaux que le ministre n’avait « pas été vu ou entendu depuis deux semaines ».

Selon trois responsables américains, cités anonymement par le quotidien britannique des affaires Financial Times, Li Shangfu fait l’objet d’une enquête des autorités. Interrogée par l’Agence France-Presse, une porte-parole de la diplomatie chinoise, qui s’exprime quotidiennement devant la presse, avait affirmé « ne pas être au courant » de la situation.

Ce limogeage du ministre de la défense intervient après un remaniement à la tête de l’unité de l’armée chinoise en charge des missiles stratégiques, notamment nucléaires. En juillet, la Chine avait annoncé doter cette unité d’une nouvelle direction sans justifier ce changement, tandis que les médias faisaient état d’une enquête pour corruption impliquant son ancien chef, qui n’avait pas été vu en public pendant des semaines.

Confirmation du limogeage de Qin Gang

La Chine a par ailleurs officialisé le « limogeage » de Qin Gang, son ex-ministre des affaires étrangères. Considéré comme un proche du président Xi Jinping, il ne fait plus partie du conseil d’Etat, équivalent du gouvernement chinois, a indiqué CCTV. Après une absence inexpliquée d’un mois, Qin Gang avait été relevé en juillet de ses fonctions, une décision surprise pour laquelle les autorités n’ont donné aucune explication.

Il a, depuis, été remplacé à ce poste par son prédécesseur, Wang Yi, qui est actuellement le véritable patron de la diplomatie chinoise, en tant que plus haut responsable des relations diplomatiques au sein du Parti communiste chinois.

La Chine a également annoncé le départ de son ministre des sciences et des technologies, Wang Zhigang, ainsi que du ministre des finances, Liu Kun. Ils sont remplacés respectivement par Yin Hejun, jusque-là secrétaire du Parti communiste chinois auprès du ministère des sciences et des technologies, et son homologue du ministère des finances, Lan Fo’an.

Le Monde avec AFP


source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like