Au Danemark, la banque Nordea poursuivie pour blanchiment de 3,5 milliards d’euros

0 Shares
0
0
0
Le logo de la banque Nordea, sur le bâtiment de l’une de ses filiales, à Lund, en Suède, le 16 octobre 2023.

Un chiffre record. La banque nordique Nordea est poursuivie, au Danemark, pour avoir blanchi quelque 3,5 milliards d’euros entre 2012 et 2015, a rapporté le parquet financier, vendredi 5 juillet.

« Nordea n’a pas enquêté de manière adéquate sur les transactions des clients russes de la banque et a ignoré les avertissements concernant les transactions de change à Copenhague », a écrit dans un communiqué l’unité nationale de lutte contre la criminalité spécialisée du parquet. « L’acte d’accusation porte sur des transactions totalisant un peu plus de 26 milliards de couronnes » (3,5 milliards d’euros). Il s’agit de la plus grosse affaire de blanchiment d’argent de l’histoire du pays, d’après le parquet.

Mais ce n’est pas la première histoire de ce genre en Scandinavie, qui a connu son lot de scandales. En 2018, la première banque du Danemark, Danske Bank, avait vu sa réputation entachée par une gigantesque affaire de blanchiment d’environ 200 milliards d’euros au travers de sa filiale estonienne. De nombreuses banques scandinaves avaient ensuite été dans la tourmente pour des faits similaires.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés La Scandinavie touchée par un scandale bancaire

La plus grande banque des pays nordiques

L’institution bancaire, qui avait reconnu des failles à l’origine du blanchiment, avait plaidé coupable de fraude dans le cadre de diverses poursuites lancées aux Etats-Unis, et accepté à la fin de 2022 de payer 2 milliards de dollars pour clore les procédures lancées par plusieurs autorités. Elle avait également été condamnée à 3,5 milliards de couronnes par l’autorité danoise des marchés financiers.

Nordea s’attendait à recevoir une amende et a pour cela constitué une provision en 2019. Le groupe bancaire, dont le siège est en Finlande, a affiché pour 2023 une hausse de 18 % de son bénéfice net, à 4,9 milliards d’euros, comparé à 2022. Il s’agit de la plus grande banque des pays nordiques.

« Nous sommes déçus que l’affaire soit portée devant les tribunaux. Nordea a reconnu à plusieurs reprises qu’il y avait des lacunes dans [ses] systèmes et processus de lutte contre la criminalité financière à l’époque », a reconnu le chef juriste de Nordea, Anders Holkmann Olsen, dans un communiqué.

En outre, Nordea assure avoir investi 11 milliards de couronnes dans la lutte contre la criminalité financière depuis 2015. Aucune mise en examen ne concerne des individus. La date du procès n’a pas encore été rendue publique.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like