Les pièces de théâtre « Le cercle des poètes disparus » et « 4 211 km » doublement récompensées lors de la 35ᵉ cérémonie des Molières

0 Shares
0
0
0

Molière du théâtre privé

4 211 km, texte et mise en scène d’Aïla Navidi, Studio Marigny et Théâtre de Belleville.

Molière du théâtre public

40° Sous zéro, de Copi, mise en scène de Louis Arene, Compagnie Munstrum Théâtre.

Molière de la comédie

C’est pas facile d’être heureux quand on va mal, de Rudy Milstein, mise en scène de Rudy Milstein et Nicolas Lumbreras, Théâtre Lepic.

Molière de la création visuelle et sonore

Neige, texte et mise en scène de Pauline Bureau, scénographie d’Emmanuelle Roy, costumes d’Alice Touvet, lumière Jean-Luc Chanonat, Compagnie La part des anges.

Molière du spectacle musical

Spamalot, d’Eric Idle, mise en scène de Pierre-François Martin-Laval, Théâtre de Paris.

Molière de l’humour

Sophia Aram, dans Le Monde d’après, mise en scène de Sophia Aram et Benoît Cambillard.

Molière du jeune public

Neige, texte et mise en scène de Pauline Bureau, Compagnie La part des anges.

Molière du seul/e en scène

Va aimer ! de et par Eva Rami, Théâtre Lepic.

Molière du comédien dans un spectacle de théâtre public

Micha Lescot, dans Richard II, de William Shakespeare, mise en scène de Christophe Rauck.

Molière de la comédienne dans un spectacle de théâtre public

Vanessa Cailhol, dans Courgette, de Paméla Ravassard et Garlan Le Martelot, mise en scène de Paméla Ravassard.

Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé

Vincent Dedienne, dans Un chapeau de paille d’Italie, d’Eugène Labiche, mise en scène d’Alain Françon.

Molière de la comédienne dans un spectacle de théâtre privé

Cristiana Reali, dans Un tramway nommé désir, de Tennessee Williams, mise en scène de Pauline Susini.

Molière du metteur en scène dans un spectacle de théâtre public

Louis Arene pour 40° sous zéro.

Molière du metteur en scène dans un spectacle de théâtre privé

Olivier Solivérès pour Le Cercle des poètes disparus.

Molière de la révélation féminine

Olivia Pavlou-Graham, dans 4 211 km, texte et mise en scène d’Aïla Navidi.

Molière de la révélation masculine

Ethan Oliel, dans Le Cercle des poètes disparus, adaptation de Gérald Sibleyras, mise en scène d’Olivier Solivérès.

Molière du comédien dans un second rôle

Guillaume Bouchède, dans Je m’appelle Asher Lev, d’Aaron Posner, mise en scène d’Hannah-Jazz Mertens.

Molière de la comédienne dans un second rôle

Jeanne Arènes, dans L’Effet miroir, de Léonore Confino, mise en scène de Julien Boisselier.

Molière de l’auteur/trice francophone vivant/e

Rudy Milstein pour C’est pas facile d’être heureux quand on va mal.

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like