Guerre en Ukraine, en direct : Odessa victime de nouvelles attaques russes pour la deuxième nuit d’affilée

0 Shares
0
0
0

Russie : un neveu de Ramzan Kadyrov nommé directeur général de la filiale russe de Danone, dont Moscou a saisi les actifs dimanche

L’arrivée de Yakoub Zakriev, un neveu du dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov, fidèle allié de Vladimir Poutine, à la tête de la filiale russe de Danone a été notifiée dans la base de données Spark-Interfax, qui recense les principales informations juridiques des entreprises en Russie. Sur Telegram, le ministre tchétchène de l’information, Akhmed Doudaïev, a confirmé mardi soir que M. Zakriev était « nommé directeur général de Danone Russie ».

L’homme de 32 ans, diplômé de l’université d’Etat de Moscou, a notamment été maire de Grozny, la capitale de cette république russe du Caucase, entre 2018 et début 2020. Entre février et novembre 2020, il a été le chef de l’administration de Ramzan Kadyrov, avant d’être nommé ministre de l’agriculture de la Tchéchénie.

Sa nomination comme directeur général de la filiale russe de Danone, mastodonte mondial de l’agroalimentaire, intervient trois jours après la publication d’un décret signé par Vladimir Poutine formalisant la saisie par l’Etat russe des actifs du groupe français, ainsi que ceux de la brasserie danoise Carlsberg. Selon le quotidien économique Kommersant, l’entreprise Baltika, propriété de Carlsberg, a également nommé un nouveau directeur : Taïmouraz Bolloev, fondateur et figure historique de cette brasserie russe qu’il avait dirigée une première fois jusqu’en 2004.

Dans un communiqué publié mercredi, la direction danoise de Carlsberg a dénoncé « un changement à la tête de Baltika (…) effectué à l’insu [du groupe] ou sans [son] approbation ». Sollicité par l’Agence France-Presse, Danone n’a pas souhaité commenter cette nomination.
Selon une source proche du dossier, le géant français de l’agroalimentaire cherchait un repreneur correspondant à ses « critères éthiques » pour préserver son modèle, et était sur le point d’annoncer une vente au moment où l’Etat russe a annoncé la saisie de ses actifs.
D’après cette même source, des réunions ont lieu « tous les jours » avec l’équipe russe de Danone afin de s’assurer de leur sécurité.

Depuis le début de la guerre en Ukraine et les premières sanctions économiques décrétées par les Occidentaux, de nombreuses multinationales ont quitté la Russie, tandis que d’autres y ont suspendu leurs activités.

source

0 Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like